Les moulins de Gèdre dessus sur le Campbielh, suite
* Sous deux angles différents on voit la pierre de meule tournante et le mécanisme supérieur du moulin. La trémie ( éra trémouyo ) sert d' entonnoir au grain qui tombe dans une sorte de sabot (eth esclop ) qui vibre sous l' effet d' une pièce en bois reliée à l' arbre de roue
* Le grain tombe ensuite dans le trou de la meule tournante, il est broyé entre les deux pierres( meule tournante et meule dormante ) et par effet de la force centrifuge, dirigé vers le coffre en bois situé a l' avant de la meule. Une ficelle reliée à une poignée tournante permet de régler l' inclinaison du sabot et ainsi réguler la vitesse de descente des grains. Un autre système permettait de régler, l' espace entre les deux pierres de meule pour obtenir une farine plus ou moins fine, suivant les céréales et les besoins de la maison.

* Détails relevés sur les meules, qui est ce personnage ? Savaient ils en 1797 que le roi était décapité ? ou bien était ce Danton ou Robespierre ?
* un clic sur l' image et vous rejoignez la racine du site.*
* Bonne navigation. *